inventaire-des-applications-mobile-health
octobre 4, 2016

Inventaire des applications Mobile Health

Dans le cadre du point d’action 19 du plan d’action eSanté 2015-2018, une enquête a été réalisée concernant les applications Mobile Health, c’est-à-dire les des applications qui permettent de promouvoir et/ou de suivre la santé d’un patient depuis un appareil mobile (smartphone, tablette, montre connectée…).

Cette enquête avait pour objet d’établir un inventaire de base des applications disponibles en Belgique. Les questions portaient sur l’application même, sur les critères de qualité, la sécurité, la vie privée, l’interopérabilité et les méthodes « evidence based » en médecine. De cette manière, l’enquête constituait une préparation très utile à l’appel à projet Mobile Health qui s’est terminé le 30/9.

Quelques résultats de l’enquête :

En ce qui concerne l’enquête destinée à établir un inventaire de base des applications mobiles disponibles en Belgique, 143 réponses ont été reçues au total.

La cardiologie et le diabète sont les pathologies les plus souvent représentées, suivies par la douleur chronique, les accidents vasculaires et les soins de santé mentale. Certaines applications peuvent néanmoins être utilisées pour différentes pathologies.

Peu d’applications utilisent les services eHealth belges. 38% déclarent le faire, il s’agit le plus souvent de l’eHealthBox ou de MyCareNet.

Seuls 36% des projets introduits ont un lien avec un dossier patient, la plupart des applications sont encore des solutions autonomes.

Plus de la moitité des fournisseurs déclarent suivre les méthodes « evidence based » et le prouvent à l’aide de documents.

Plus d’un tiers des applications n’ont pas -encore- d’utilisateurs en Belgique. Elles ont cependant des milliers d’utilisateurs à l’étranger pour certaines d’entre elles.

Dans environ la moitié des cas, l’utilisation de l’application mobile est prescrite par un médecin.
15% des applications indiquent qu’elles sont remboursées dans un autre pays européen.

L’utilisateur de l’application est dans environ la moitié des cas un prestataire de soins (à distance ou chez le patient), dans l’autre moitié des cas le patient même ou un aidant proche.

Appel à projets pilotes

Pour rappel, Maggie de Block, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, avait lancé le 1er juillet dernier un appel à projets pilotes pour l’intégration des applications Mobile Health dans les soins de santé réguliers.

97 propositions de projets pilotes ont été introduites.

La sélection des projets pilotes a désormais débuté et prendra fin en décembre. Selon les attentes, les premiers contacts avec les projets pilotes sélectionnés seront conclus à cette période. La prochaine phase du point d’action 19 Mobile Health veillera à concrétiser la mise en place de ces projets. Durant la réalisation de ces projets, différents aspects comme le juridique ou les critères de validation seront examinés et affinés.

 

Source: Newsletter e-Santé